Par Romaric Godin  |   |  14 Octobre 2016 17h59 La Tribune 1818  mots Theodorum a écrit le 17/10/2016 à 15:12 : Jacques Duboin, ex-HEC,ex-banquier,ex-industriel, ex-secrétaire d' ÉTAT au Trésor, la meilleure tête de l' assemblée d'après Poincaré, écrivait le 7 juin 1936, au lendemain de l'élection de Léon Blum comme président du conseil: "l'orthodoxie est morte, j'espère qu'ils ne nous la ramènent pas, sinon ce sera la misère dans l'abondance ". Il a cherché toute sa vie la solution par le moyen d'une économie distributive et fondé "La grande relève".

Mon fils aîné m'a offert le périodique " L'illustration" du 6 Juin 1936 pour mon 79 ème anniversaire. La moitié des pages sont de la publicité. Duboin dénonçait déjà , le 7 Juin 1936 , au lendemain de l’accession de Léon Blum la politique de l'offre.

Le 7 juin 2015 , 79 ans après jour pour jour, dans l'émission "C'est politique" sur la 5 Alain Minc nous donnait en exemple les pays nordiques qui ont plus de robots que la France. Le problème c'est que les robots sont bons pour la compétitivité mais très mauvais pour la demande, ce dont nous manquons cruellement, les soi-disant 30 glorieuses n'ayant été qu'une parenthèse due à la 2ème guerre mondiale qui avait tout détruit et supprimé aussi beaucoup de bras. Un certain bons sens populaire dit d'ailleurs qu'il faudrait une autre guerre ! En fait Maurice Allais est le seul éminent économiste qui a vu clair en dénonçant le libre échange avec des pays pauvres. Il aurait aussi pu parler du travail au noir, du bricolage - facilité par les 35 heures- de la robotisation, toutes dispensées de charges, contrairement à l'emploi déclaré, obligeant sans cesse à augmenter le taux des cotisations devant une assise se réduisant comme peau de chagrin, nous enfonçant toujours plus. La solution réside - et nulle part ailleurs - dans la suppression des cotisations qui entrent dans les prix par la TVA obligeant les consommateurs à choisir entre des prix et leurs emplois et salaires. Le communisme instituant la dictature du prolétariat, les consommateurs faisaient la queue devant des magasins vides. Le capitalisme institue le règne du client-roi, il est très productif, et c'est à l' ANPE qu'on fait la queue ! Au sujet de l' Angleterre la dévaluation de la livre va doper un peu les exportations, elle va surtout favoriser le tourisme européen - c'est déjà le cas - mais appauvrir la majorité de la population, les produits importés augmentant, sauf ceux produits sur place. Mais la prédominance du consommateur restera entière, favorisant les grands groupes au détriment de l'emploi, laissant entière la question du partage qui a taraudé toute sa vie Jacques Duboin et Maurice Allais, major de Polytechnique et qui changea totalement d'orientation après un voyage aux USA en 1933. L' opinion de Jacques Duboin, 63 ans plus tard, était confortée par la déclaration le 29 Avril 1999 dans une interview à Ouest-France de Francis MER PDG d' USINOR-SACILOR :" La machine à produire de la richesse est en train de s'emballer positivement. Elle pose, par contre, la question de savoir comment répartir cette richesse." Le Brexit n’est pas forcément une mauvaise chose  et la solution s’apparente avec le problème du chaos climatique et social : Malraux avait raison, le 21ème siècle sera spirituel – type mesures que j’ai imaginées - ou on n’en verra pas la fin !