Forum Économie de Boursier.com le 29 Août 2016

100 000 jobs à 0,80 € à saisir. Il serait temps de comprendre que nous manquons de demande ! 1/ le travail permet d'intégrer rapidement un réseau social et économique 2/ permet au migrant de comprendre plus vite le fonctionnement d'un pays en se sentant utile et 3/ permet aux allemands de mieux accepter les migrants qui démontrent qu'ils veulent TRAVAILLER. Assez d'accord avec Coluchea78 ! à certaines conditions ! Ce n'est pas le Progrès qui est responsable du chômage, le Progrès n'est qu'un gain de temps, on peut en faire ce qu'on veut. C'est la Concurrence excessive, dans la mesure où elle élimine les moins performants, qui est responsable du chômage, qui n'est que du temps de loisir stocké sur un nombre limité de têtes. Ceux qui restent au travail ne supporteraient pas qu'ils aient un revenu égal, évidemment. D'autant moins que les entreprises bénéficiant d'une main d'oeuvre bon marché puissent faire une concurrence déloyale aux autres ! Il faut donc que les entreprises aient intérêt à payer et à embaucher : le remplacement des cotisations - ou système du chacun pour soi - par la TVA diviserait par 2 le coût de l'augmentation des salaires ou de l'embauche à valeur ajoutée égale, et mettrait hors jeu toutes les concurrences déloyales comme le travail au noir, le bricolage - facilité par les 35 h - la robotisation et les délocalisations ! Une indexation de la masse salariale sur 50 % de la valeur ajoutée avec déduction maximale de 2 SMIC obligerait la plupart des entreprises à faire ce qu'elles souhaitent toutes que les autres fassent. On pourrait payer plus quitte à payer 50 % sur l'excédent ou sur les 50 % restants. A l'intérieur de cette taxe de 50 %, comprise dans celle-ci une taxe de 20 à 30 % assortie d'un crédit d'impôt avec déduction maximale d'1 SMIC récupérerait les rentes de situation des entreprises dominantes. Seule la participation effective de l'entreprise , en dehors du crédit d'impôt, serait déductible de la taxe de 50 % réservée à la masse salariale. Une redistribution partielle de la TVA la rendrait non seulement juste mais progressive et en rapport avec les revenus, l'allocation étant forfaitaire. Cela devrait s'appliquer à la TIPP qui est aussi injuste que la TVA. N'ayant plus de déficits dus aux concurrences déloyales l' ÉTAT pourrait prêter aux pays pauvres sans intérêt autre que de développer nos exportations, devenues très compétitives, car hors TVA, donc hors taxes. Faire payer nos cotisations retraite et sécu, sans parler des cotisations chômage- plus elles ont augmenté en 50 ans - x 48 pour les salariales et par 24 pour les patronales- plus le chômage a augmenté ! logique : elles entrent dans les prix et la TVA s'y ajoute ! - à nos acheteurs étrangers - n'est pas très intelligent, ils n'y ont pas droit !

C'est cela que nous devons proposer à l' Europe et au Monde, presque aussi paumés que la France. Le réchauffement climatique catastrophique impose un changement complet de l' Économie !