Lorient, le 5 Novembre 2013.

Monsieur Laurent Bazin France Television 7 esplanade Henri de France 78015 Paris

Monsieur,

J'ai regardé hier soir votre émission «  Tout peut changer » sur le problème de l'impôt souvent présenté sous son mauvais jour. Je crois qu'il y a un grand malentendu le concernant et qui n'a pas été levé hier soir. Ci-joint la photocopie d'un article de La Croix du 6 septembre 1996 qui montre, mais n'en tire pas toutes les conséquences, l'erreur Française. Vous avez signalé rapidement , trop rapidement, que les cotisations sociales étaient 4 fois plus faibles au Danemark qu'en France. C'est une erreur capitale car les cotisations sociales sont répercutées dans les prix, alourdies de la TVA, et pénalisent la compétitivité des entreprises et des produits Français aussi bien à l'export ( pas d'incidence de la TVA ) que sur le marché intérieur ! Le résultat constitue un véritable cercle vicieux , car entraînant une perte de ventes, du chômage, donc des frais en plus et l'obligation de compenser par une nouvelle augmentation des cotisations cette diminution de l'assiette entraînant une baisse des recettes et une hausse des dépenses . On s'enfonce ! A cet effet de ciseaux s'en ajoute un autre, lui aussi totalement ignoré de nos experts et technocrates, l'exportation de technologie et de produits de luxe représentant des montants importants pour assez peu d'emplois ( salaires élevés et fortes marges ) et l'importation de produits de faible valeur ( car issus du travail de millions de personnes travaillant 70 h par semaine avec des salaires de misère et sans charges sociales ni environnementales ) . On se contente de comparer les signes monétaires ! Cela rejoint l'opinion de Maurice Allais qui dénonçait l'erreur monumentale du commerce entre pays à niveaux de vie très – trop – éloignés ! Il prévoyait le désastre actuel ! On espère un retour de la croissance alors que depuis longtemps il n'y a pas de croissance du PIB sans augmentation de la dette ! Ci-joint photocopie d'une lettre au directeur d' Ouest-France auquel je reproche l'absence de sens critique au sujet du coût pour les ménages d'une relocalisation de produits asiatiques et autres pays exploités. Votre émission a eu raison de s'intituler « On peut tout changer ». C'est bien ce que permettent mes idées ! Il faut imposer à l' Europe un autre modèle plus intelligent et performant. Il faut cesser de multiplier les taxes injustes , exaspérantes et inefficaces ! Redonner à l'impôt sur le revenu toute sa noblesse ! Cet impôt ne handicape pas l' Economie et permet la croissance, ce qui le rend de plus en plus léger ! Je vois, avec les émissions d'Elise Lucet aussi, que la Télévision publique défend, seule, l'intérêt général, largement bafoué et ignoré de nos hommes politiques de tous bords ! Continuez ! Veuillez agréer, Monsieur Bazin, mes sincères encouragements.