Lorient, le 14 Juillet 2016.

Monsieur,

Bonjour !

Mon neveu m'a transmis il y a un peu plus d' 1 mois votre idée de recenser et réunir vos anciens condisciples de la classe de Philosophie du lycée St Louis de Lorient, en 1954. Cela fait 62 ans et comme je n'étais pas un élève studieux, en ayant peut-être mauvaise conscience, j'ai vite perdu de vue mes voisins de classe. C'est pour cela que j'ai mis un moment à vous répondre, après un si long silence. J'ai assez vite abandonné les études de droit, tout en ayant apprécié l' Économie politique, pour entrer dans la vie active au sein de l'entreprise familiale de combustibles et accessoirement boissons. Avec mon père et mes frères l'entreprise a bien fonctionné. C'est là, dans le concret de l' économie que mes rudiments d' Économie politique ont refait surface, ce qui m'a amené à faire acte de candidature pour les législatives de 1973, ainsi que pour celles de 1995 et 1997. J'ai eu en 1995, heureux retour de l'histoire, comme suppléant le professeur de Philo de mes 2 filles nettement meilleures élèves que moi - ellles ont étudié aux USA et possèdent le bac méricain , une d'elles enseigne l' Anglais - 30 ans plus tard, Michel Marziou. Il avait beaucoup apprécié un opuscule de mes idées distribué par les marchands de journaux. Cela ne m'empêche pas de continuer à faire connaître mes idées, en particulier par la participation à des forums depuis 4 ans, sous le pseudonyme de theodorum, répertorié sous google. Mon fils aîné, aussi peu attiré par les études que son père, mais doué en informatique – véritable self made man - m'a créé un site que j'ai commencé à remplir de mes réflexions, filao.net. J'ai participé beaucoup aussi sur boursier.com , rubrique économie , depuis 4 ans. Je n'étais pas du genre docile, même contestataire, un peu timide, mais persévérant à outrance si l'enjeu me semblait important et qu'il me semblait être dans la bonne voie. J'ai d'ailleurs fait changer d'avis sur la mondialisation Pierre Bauchet Professeur d' Économie et président de Paris I Sorbonne en 1996, et dont je lisais les articles dans La Croix à laquelle j'ai été abonné 30 ans. Belle revanche sur des études en queue de poisson, et aussi revanche du terrain sur la théorie. Comme disait Archimède «  Donnez moi un point d'appui et je soulèverai le Monde » Le plus beau levier du monde, comme un major de Polytechnique ou de l' ENA, ne peut rien faire s'il n'a pas connu la Concurrence...et réfléchi beaucoup, longtemps ! « 10 % d'inspiration, 90 % de transpiration » ou « aide-toi et le ciel t'aidera ! ». J'ai aussi beaucoup écrit aux politiques de tous bords, sauf extrême droite, mais, comme on m'a dit souvent « il faudrait que cela aille mal pour qu'on vous écoute ! ». C'est vrai aussi que ces idées dérangent beaucoup dans la mesure aussi « où les consommateurs veulent des prix bas et aussi des emplois stables, le beurre et l'argent du beurre ! » . Comédie humaine ! Mon père et un de ses clients débitants de boisson se disputaient à Lomener, au Moulin Vert, il y a 50 ans car le commerce ne marchait pas «  A qui la faute ! » chacun accusant l'autre d'être trop gourmand en marge bénéficiaire. A ce sujet je crois avoir fini mon enquête ! Techniquement parlant. Ci-joint 2 textes récents qui montrent que « comme un bouledogue je ne lâche jamais prise », ce que disait une analyse d'écriture, il y a aussi 60 ans. A votre disposition pour une rencontre éventuelle, comme un bilan. Bon Été  à vous ! PS – Rassurez-vous, ma famille,non plus, ne croit pas en mes idées ! "Nul n'est prophète en son pays, ni dans sa famille !" L'avantage d'Internet est de faire connaître des idées "iconoclastes", la preuve: des commentaires de toutes les parties du Monde, réconfortantes dans leur grande majorité !